ALICE MILLIAT  

Sa vie, son combat, son héritage 

Née le 5 mai 1884 à Nantes et décédée le 19 mai 1957 à Paris, Alice Milliat est la première dirigeante du sport féminin mondial. Sportive, elle pratique l'aviron à haut niveau et s’est également essayée à la natation et au hockey sur gazon.

Elle devient Présidente du club Fémina-Sport en 1915 et fait partie des fondatrices de la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France en 1917. Elle en deviendra d'ailleurs la Présidente dès 1919. Devant l’immobilisme des fédérations sportives à inclure des femmes dans le monde du sport, Alice Milliat voit plus grand et fonde en 1921 la Fédération sportive féminine internationale.

Alice Milliat

"Le sport féminin a sa place dans la vie sociale au même titre que le sport masculin" Alice Milliat, 15 mai 1917

Elle fait de la participation des femmes aux Jeux Olympiques son plus grand combat et devant les multiples refus du Comité International Olympique (CIO) de les intégrer aux compétitions, elle décide d'organiser des compétitions féminine Le premier meeting international féminin a lieu à Monte-Carlo en 1921 et la première édition des Jeux Mondiaux Féminins à Paris en 1922, nommés à l’époque les Jeux Olympiques Féminins. Quatre autres jeux mondiaux ont été organisés entre 1926 et 1934. A Londres en 1934, l’événement attire plus de 6000 spectateurs chaque jour.

Le succès de ces « Jeux Olympiques Féminins » est tel que le CIO autorise enfin les femmes à concourir dans le sport roi de l’olympisme moderne : l’athlétisme. Les premières athlètes y participeront à partir des Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928. Alice Milliat sera d’ailleurs invitée au jury des épreuves d’athlétisme de ces Jeux ; seule femme entourée de nombreux dirigeants masculins.

Bien que le CIO accepte d’organiser des compétitions féminines, il en profite également pour les mettre sous tutelle de fédérations dirigées par des hommes. La Fédération sportive féminine internationale est par exemple absorbée par la Fédération internationale d’athlétisme et s’éteint. Alice Milliat se retire alors mais nous a laissé un profond héritage, fondateur du sport féminin.

FONDATION ALICE MILLIAT

Alice Milliat, membre du jury des épreuves d’athlétismes aux Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928

Une reconnaissance à petits pas 

"Pour créer ce qu’elle a créé en étant une femme de province, jeune, de milieu modeste, elle devait avoir un sacré tempérament !"

Florence Carpentier, historienne du sport

Au vu de son combat, Alice Milliat reste une figure encore trop méconnue de l'histoire du sport. Certaines municipalités lui rendent à leur façon hommage, en nommant des rues ou gymnases à son nom (Nantes, Bordeaux, Sainte Luce sur Loire...). Le Département de Loire-Atlantique compte désormais une "Maison des Sports - Alice Milliat", un symbole fort dans la reconnaissance de cette femme actrice de l'histoire du sport. 

La Maison des Sports Alice Milliat, Nantes © Paul Pascal

À PROPOS DE NOUS

La Fondation Alice Milliat est la première fondation européenne en faveur du sport féminin. Abritée par la Fondation du Sport Français, elle est reconnue d’utilité publique.

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube

CONTACT

Adresse: 20 rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris

Tel: 06.03.84.37.26

E-mail: contact@fondationalicemilliat.com

Pour vous tenir au courant de nos événements, abonnez-vous à notre newsletter !